Le Parnasse au Féminin

Baroque au féminin

  • Programme
  • Distribution
  • Présentation
  • Mention

Le Parnasse au Féminin

Baroque au féminin

Ouverture
Elisabeth-Claude Jacquet de la Guerre

Ouverture (extrait de Céphale et Procris)

Acte 1 : Rossignols
Françoise-Charlotte de Saint-Nectaire
« On dit qu’Amour vient surprendre » (air de cour)

Elisabeth-Claude Jacquet de la Guerre
Ritournelle (extrait de Céphale et Procris)

Julie Pinel
« Doux Rossignols » (extrait de la Cantate « Le Printemps »)

Elisabeth-Claude Jacquet de la Guerre
Presto & Aria Affettuoso (Sonate en trio en sol m)

Mademoiselle Duval
« Accourez jeux charmants » (extrait de Les Génies Elémentaires)

Elisabeth-Claude Jacquet de la Guerre
Symphonie (extrait de Céphale et Procris)

Acte 2 : Démons
Françoise-Charlotte de Saint-Nectaire
« Aux lois d’Amour » (air de cour)

Elisabeth-Claude Jacquet de la Guerre
Grave-Presto-Adagio-Presto (Sonate en trio en sol m)

Elisabeth-Claude Jacquet de la Guerre (extraits de Céphale et Procris)
« Lieux écartés »
Ritournelle des Démons
Air de la jalousie « Sortez d’un honteux esclavage »
Second Air
« Funeste Mort »
Passacaille

Épilogue
Mademoiselle Duval
Tambourins (extrait de Les Génies Elémentaires)

Mademoiselle Duval
« Chantez dans ce riant bocage » (extrait de Les Génies Elémentaires)

Hélène-Louis Demars
« Un cœur enflammé par la gloire » (Hercule et Omphale)

Saskia Salembier, mezzo-soprano
Reynier Guerrero et Sayaka Shinoda, violons
Aude Walker-Viry, violoncelle
Nicolas Muzy, théorbe
Florian Gazagne, basson
Patrick Rudant, traverso
Franck-Emmanuel Comte, clavecin et direction

Julien Dubruque, musicologue

Effectif :

Version chambriste : 4 artistes (mezzo-soprano, violon, violoncelle, clavecin)
Version orchestre : 8 artistes (mezzo-soprano, 2 violons, viole, théorbe, basson, traverso, clavecin)

En France, dès le XVIIe siècle, l’éducation artistique et l’apprentissage de la musique des jeunes filles de bonne famille sont incontournables. Le programme Le Parnasse au féminin est construit autour d’œuvres de compositrices du Siècle des Lumières, telles que la tragédie Céphale et Procris d’Élisabeth-Claude Jacquet de la Guerre, protégée du Roi Louis XIV, et l’opéra-ballet Les Génies de Mademoiselle Duval. S’y côtoient également des pièces plus légères comme celles de Françoise de Saint-Nectaire, Julie Pinel et Hélène-Louise Demars, compositrices dont l’audace a permis leur reconnaissance, sublimement justifiée. En écho contemporain, viendront s’insérer les mouvements d’une œuvre commandée à la compositrice Émilie Girard-Charest.

Gabrielle Oliveira Guyon

En partenariat avec le Centre de musique baroque de Versailles, l’Université catholique de Lyon et l’association Hommes-Femmes (HF) Auvergne-Rhône-Alpes.

Avec le soutien de Musique nouvelle en liberté.

AGENDA

Panier