Heather Newhouse

Heather Newhouse 2017-05-16T17:32:49+00:00

Heather Newhouse, soprano

  • Études : Université du Western Ontario et CNSMD de Lyon
  • 2010 : Académie Européenne de Musique au Festival d’Aix-en-Provence
  • De 2011 à 2013, membre du Studio de l’Opéra national de Lyon

Originaire du Canada, Heather Newhouse étudie le chant, l’harmonie et l’analyse musicale à l’Université du Western Ontario, où elle obtient son Bachelor of Music en 2005. En 2006, elle passe son Master of Music à la Guildhall School de Londres. Elle fait un troisième cycle au CNSMD de Lyon pour se perfectionner dans le répertoire français et en sort diplômée en 2010.

En 2004, elle remporte le troisième Prix au Concours du Canadian National Music Festival. La même année, elle reçoit le prix du public et le Natalie Stutzmann Lieder prize au Concours Lotte Lehmann CyberSing Art Song (USA). En 2009, elle obtient le prix du meilleur espoir au Concours International d’Interprétation de la mélodie française de Toulouse. En 2010, elle participe à l’Académie Européenne de Musique au Festival d’Aix-en-Provence. En 2012, elle remporte coup sur coup le Concours international de chant baroque à Froville et le Deuxième Prix au Concours international de Mâcon.

De 2011 à 2013, Heather Newhouse est membre du Studio de l’Opéra national de Lyon. Elle s’y produit dans Parsifal (une Blumenmädchen), L’enfant et les sortilèges (la Bergère, la Princesse et la Chauve-souris), Der Zwerg (Zweite Zoffe) et, en clôture de saison, La flûte enchantée (Pamina). Elle chante par ailleurs la Maîtresse d’hôtel dans L’Amour Masqué, Anna Gomez dans Le Consul et Rosita dans Un Mari à la porte.

Dernièrement, elle interprète la Gouvernante dans The turn of the screw de Britten à l’Opéra national de Lyon ainsi que Monica dans The Medium de Menotti au Festival de Sédières ainsi que Der Schauspieldirektor de Mozart (Madame Silberklang) avec l’Orchestre de Chambre de Genève sous la direction de Leonardo Garcia Alarcon.

Très sollicitée au concert, Heather Newhouse collabore étroitement avec le Concert de l’Hostel Dieu. Elle s’est récemment produite dans le Requiem et l’Exultate Jubilate de Mozart, le Te Deum et la Messe de Minuit de Charpentier, le Stabat Mater et le Requiem de Haydn, le Stabat Mater de Pergolèse, les Dixit Dominus de Handel et Vivaldi, le Gloria de Vivaldi, Les Indes Galantes de Rameau (Amour), le King Arthur de Purcell ainsi que dans Dominus Regnavit et le Jubilate Deo de Mondonville.