Heather Newhouss, soprano

→ Retrouvez Heather Newhouse avec Le Concert de l’Hostel Dieu dans : Folia, Dolce Follia, La Donna barocca, Pergolèse, un autre Stabat Mater

Originaire du Canada, Heather Newhouse étudie le chant à l’Université du Western Ontario, où elle obtient son Bachelor of Music en 2005. En 2006, elle passe son Master of Music à la Guildhall School de Londres. Elle intègre l’année suivante le CNSMD de Lyon où elle sortira diplômée en 2010. La même année, elle participe à l’Académie européenne de musique au Festival d’Aix-en-Provence. En 2012, elle remporte coup sur coup le Concours international de chant baroque à Froville et le Deuxième Prix (ainsi que le Prix de l’orchestre et des techniciens) au Concours international de Mâcon.

De 2011 à 2013, Heather Newhouse est membre du Studio de l’Opéra national de Lyon. Elle s’y produit dans de nombreuses productions dont La Flûte enchantée de Mozart (Pamina, dir. Stefano Montanari) et The Turn of the Screw de Britten (La Gouvernante, dir. Kazushi Ono). En 2015/16, elle chante, Mlle Silberklang dans Der Schauspieldirektor de Mozart avec l’Orchestre de chambre de Genève (dir. de Leonardo Garcia Alarcón) et reprend le rôle de La Gouvernante dans The Turn of the Screw à l’Opéra du Rhin (dir. Patrick Davin). La saison suivante, elle chante Céphise dans L’Europe galante de Campra à l’Opéra de Versailles avec l’ensemble Les Nouveaux Caractères (dir. Sébastien d’Hérin), Folk Songs de Berio avec l’Orchestre symphonique de Mulhouse et Quatre jeunes filles de Edison Denisov (dir. Daniel Kawka) dans le cadre du Printemps des Arts de Monte-Carlo.

Complice de longue date avec Le Concert de l’Hostel Dieu (dir. Franck-Emmanuel Comte), elle chante avec cet ensemble en 2018 pour l’ouverture des Nuits de Fourvière dans la création de Mourad Merzouki, Folia. Dans se spectacle qui lie la musique baroque à la danse hip-hop, elle interprète des chants traditionnels napolitains et des airs de Vivaldi avec une mise en scène engageante pour la chanteuse. Elle retrouve l’ensemble lyonnais dans La Descente d’Orfée aux enfers de Charpentier (Enone et Daphné) aux Théâtre de Poissy, et dans le Stabat Mater de Pergolèse à Saint John’s Smith Square à Londres. Elle chante également le Requiem de Mozart avec l’Orchestre symphonique de Montréal sous la direction de Hervé Niquet.

En 2019, elle crée un récital consacré aux compositrices italiennes baroques, La Donna barocca avec Le Concert de l’Hostel Dieu, ainsi que de nombreuses reprises de Folia (M. Merzouki), dont 44 à Paris au Théâtre du 13ème Art. Elle entame une nouvelle collaboration avec l’ensemble Ausonia, dirigé par Frédérick Haas, avec deux programmes : Bach – Kapellmeister & Cantor, et Passion – Leçons de ténèbres de Rosenmüller.

En 2021, elle sera à nouveau à Montréal pour une collaboration avec Arion Baroque, pour un projet autour des compositrices françaises baroque et des airs de Rameau.