Florian Verhaegen, violon et alto

  • Violon et l’alto historique ainsi que la vièle médiévale.
  • CRR de  Grenoble en formation initiale, ENM de Villeurbanne et CNSMD de Lyon
  • Enseigne à l’École nationale de musique de Villeurbanne

  • Se produit avec Le Concert de l’Hostel Dieu, l’Ensemble Correspondances, Le Caravansérail  Energeia, Stradivaria, Diabolus in Musica et l’ensemble Matali et La Note Brève.

« Instrumenta »
Florian Verhaegen maîtrise le violon et l’alto historique ainsi que la vièle médiévale.

« Professoribus archetum ».
Il rencontre d’abord Philippe Wucher, puis de fil en aiguille pour la early  Musique Ancienne, Simon Heyerick et Odile Édouard. En « classes de maîtres », il parfait son apprentissage aux côtés de Chiara Banchini, Amandine Beyer, Manfredo Kraemer, Suzanne Scholz et Sigisvald Kuijken, mais aussi sous les baguettes de Paul Agnew et Hervé Niquet.

« Gradus »
Il les collectionne comme tout musicien un DEM (2007), une Licence (2012), puis un Master d’interprète (2014) et un Certificat d’Aptitude à l’enseignement de la musique (2016). Ce qui l’amène à visiter les plus beaux conservatoires de musique : celui de Grenoble en formation initiale, l’École nationale de Villeurbanne et le Conservatoire supérieur de Lyon pour tout le reste. Au passage, il a attrapé une bourse ADAMI pour un projet de reconstitution d’un violon du XVIIIe siècle avec le luthier Arnaud Giral.

« Artis »
Depuis 2018, vous pouvez le retrouver tant à enseigner avec enthousiasme à l’École nationale de musique de Villeurbanne qu’à se produire avec moult ensembles que sont Le Concert de l’Hostel Dieu (Franck-Emmanuel Comte), l’Ensemble Correspondances (Sébastien Daucé), Le Caravansérail (Bertrand Cuiller), Energeia (Jean-Dominique Abrell), Stradivaria (Daniel Cuiller) et Diabolus in Musica (Antoine Guerber). Avec passion il vit l’ensemble Matali, « bande de violons » qui sévit auprès de tous les publics pour le renouveau de la musique renaissance de cette formation. Il rejoint récemment La Note Brève.

« Extra musica »
Il ne sait choisir s’il préfère la lutherie « sauvage » ou la menuiserie. En tout cas, il se recrée entre natation et voyage itinérant.