Giuseppina Bridelli, mezzo-soprano

  • Prix / prizes : As.li.co, Hans Gabor Belvedere, Neue Stimmen, Pietro Antonio Cesti et Froville

  • Depuis 2008 : rôles au Teatro Comunale de Bologna (Bellini, Bizet…)
    Since 2008 : several parts at Teatro Comunale in Bologna (Bellini, Bizet...)

  • Répertoire : baroque et classique (Monteverdi, Bach, Vivaldi, Mozart, Bellini, Rossini, Bizet) / contemporain (Britten, Tutino, L. Bacalov)
    Baroque and classical repertoire (Monteverdi, Bach, Vivaldi, Mozart, Bellini, Rossini, Bizet) / contemporary (Britten, Tutino, L. Bacalov)

  • Chante avec La Cappella Mediterranea (L. García Alarcón)
    Sings with La Cappella Mediterranea (L. García Alarcón)

  • Avec Le Concert de l’Hostel Dieu dans le programme et le disque Duel, Porpora et Handel à Londres

La mezzo-soprano italienne Giuseppina Bridelli est diplômée du Conservatoire de Plaisance. Elle est lauréate de nombreux concours internationaux tels que le Concours Francesco Provenzale de Naples, le Concours de chant baroque de Vicence, le Concours de chant baroque de Froville, le Concours international de chant Stanislas Moniuszko à Varsovie et le Concours Renata Tebaldi à Saint-Marin. En 2007, elle remporte le Concours international de chant As.li.co et fait ses débuts à seulement 21 ans en tant que Despina dans Così fan tutte dirigé par Diego Fasolis.

Par la suite, elle chante Idamante dans Idoménée de Mozart, Enrichetta dans I Puritani, Lucia dans La Gazza ladra, Zerlina dans Don Giovanni au Teatro Comunale de Bologne ; Fidalma dans Il matrimonio segreto au Festival de Stresa ; Carmen au Japon et à Cagliari ; Flora dans La Traviata lors d’une tournée à Hong Kong et Rusalka au Teatro San Carlo à Naples ; Zaida dans Il Turco in Italia à l’Opéra de Nantes, à Angers et au Luxembourg ; Die Zauberflöte au Teatro Petruzzelli de Bari ; Sesto dans La Clemenza di Tito à l’Opéra de Saint-Etienne.

En concert, elle chante Cinque frammenti di Saffo de Dalla Piccola et les Ruckert-Lieder de Mahler à Bologne, Das Knaben Wunderhorn de Mahler et le monologue Le Bel indifférent de Tutino au Festival della Valle d’Itria. Elle chante Mysterium de Rota avec l’Orchestre Symphonique de Milan (enregistré par le label DECCA), Les Mozart de l’Opéra au Théâtre des Champs Elysées à Paris, Les Nuits d’été de Berlioz à la Philharmonie du Luxembourg, Passio secundum Johannes de Scarlatti, le Requiem de Donizetti au Festival de Saint Denis…

Giuseppina Bridelli est particulièrement appréciée dans le répertoire baroque et classique. Elle travaille régulièrement avec les ensembles Cappella Mediterranea, L’Arpeggiata, Il Pomo d’Oro, L’Accademia Bizantina, La Venexiana, L’Ensemble Pygmalion, Le Cercle de l’Harmonie, La Nuova Musica, Auser Musici, Le Concert de l’Hostel Dieu, Stile Galante…

Elle a chanté Ernesto dans Il Mondo della luna de Haydn à l’Opéra de Monte-Carlo ; Ippolita dans Elena de Cavalli au Festival d’Aix en Provence, à l’Opéra de Lille et à Lisbonne ; Clori dans Gli Equivoci nel sembiante de Scarlatti et Asteria dans Bajazet de Gasparini à l’Opéra Barga ; le rôle-titre d’Orontea de Cesti et les rôles de Ottavia et Virtù dans Incoronazione di Poppea à Innsbruck ; Amore dans Orfeo ed Euridice de Gluck au Teatro San Carlo de Naples ; Novello Giasone de Cavalli (Poesia) au Festival de là Valle d’Itria ; Incoronazione di Dario de Vivaldi (direction O. Dantone) à Brême et Beaune ; Poppée dans Incoronazione di Poppea avec la Venexiana (dirigée par C. Cavina) à Cracovie ; El Tiempo et Minerve dans La Guerra de los gigantes de Duron (dirigé par L. G. Alarcon) au Théâtre de la Zarzuela à Madrid ; Selene dans Berenice de Haendel au Festival Haendel de Gottingen ; Euridice dans l’Orfeo de Monteverdi à Brême avec L’Arpeggiata aux côtés de Rolando Villazon.

Plus récemment, on a pu l’entendre dans Il viaggio a Reims (Corinna) au Rossini Opera Festival, Cosi fan tutte (Despina) à l’Opéra de Florence, Carmen (Mercédès) au Teatro San Carlo de Naples, Orfeo (Aristeo) de Luigi Rossi avec l’Ensemble Pygmalion à l’Opéra national de Lorraine, l’Opéra Royal de Versailles, à Bordeaux et à Caen. Elle a également chanté dans la version de concert de Le nozze di Figaro à Copenhague et au festival de Malmo, la trilogie de Monteverdi (Messaggiera, Nerone, Penelope) à Schwetzingen avec l’ensemble La Venexiana, dans Vespri de Monteverdi avec l’Ensemble Pygmalion à Amsterdam, Paris, Leipzig et Londres London (BBC Prom au Royal Albert Hall) et à Cremona (avec L’Arpeggiata). Giusepinna Bidelli donne aussi des récitals à Paris, Lyon, New York (Carnegie Hall). Avec l’ensemble Cappella Mediterranea, sous la direction de L.-G. Alarcon, elle était La Messagère dans Orfeo de Monteverdi lors d’une tournée mondiale (Bruxelles, Paris, Rio de Janeiro, Buenos Aires).

Elle interprète également la Symphonie n°9 de Beethoven et le Te Deum de Charpentier sous la direction de A. Manacorda au Postdam Festival ; Missa in tempore belli de Haydn (dir. G. Antonini) ; Il Prometeo de Draghi à l’Opéra de Dijon, Clemenza di Tito à l’Opéra de Florence ; Il ritorno d’Ulisse in patria avec Fabio Biondi et Europa Galante at the Elbphilharmonie à Hamburg.

Elle chante ainsi sous la direction de chefs tels que Z. Mehta, N. Santi, M. Mariotti, F. Luisi, A. Zedda, R. Abbado, J. Cura, L.-G. Alarcon, R. Pichon, J. Jones, D. Fasolis, O. Dantone, J. Rhorer, C. Pluhart…, avec des metterus en scène tels que E. Sagi, P. Stein, F. Ozpetek, A. Antoniozzi, L. Mariani, S Vizioli, P. Pizzi, D. Livermore, C. Muti, D. Abbado, L. Podalydes.

La mezzo-soprano enregistre avec de nombreux labels de renoms : Bajazet de Gasparini et Porpora Cantatas (Glossa), Le Mysterium de Rota (DECCA), Habanera avec Elina Garanca (Deutsche Grammophon) , Novello Giasone de Cavalli (Bongiovanni), Incoronazione di Dario de Vivaldi (Naive), Passio secundum Ioannem de Scarlatti (Ricercar), Vivaldi Cantatas (Tactus), Doriclea de Stradella (Arcana), Peches de vieillesse de Rossini (Naxos)…

Son album solo Duel : Porpora et Handel à Londres, enregistré avec Le Concert de l’Hostel Dieu et Franck- Emmanuel Comte, vient de paraitre chez Arcana et est donné à Londres, Lyon, Halle (Handel Festspiele) et Saint-Donat.

Prochainement, elle se produira à nouveau avec les ensembles L’Arpeggiata (au Festival Mupa de Budapest), Divino Sospiro (à Lisbonne et Séville), Il Pomo d’Oro (à Grenoble et Venise), La Cappella Mediterranea et l’Ensemble Pygmalion (Vichy). Elle chantera le rôle de Proserpine dans l’Orfeo de Porpora au festival de Martina Franca, mais aussi dans Le Barbier de Séville de Rossini (Rosina) à Saint-Etienne, L’Ercole amante de Cavalli à l’Opéra-Comique à Paris et à Versailles, Lucrezia Borgia de Donizetti à Bergame, Plaisance et Ravenne et dans Les Noces de Figaro (Cherubin) à Nancy et Lyon.