Bérénice Collet

Metteuse en scène

Bérénice Collet s’est formée à la mise en scène en passant par les planches, à l’École Claude Matthieu. Elle approfondit sa technique de direction d’acteur avec Jean-Yves Ruf et Katie Mitchell. Elle met en scène son premier opéra The Little Sweep de Britten en 2004 au Théâtre des Champs-Élysées. En 2007, elle met en scène la création mondiale du Verfügbar aux enfers, une opérette à Ravensbrück de Germaine Tillion au Théâtre du Châtelet. Suivent Rigoletto de Verdi en 2011, au Théâtre Roger Barat d’Herblay, puis Vanessa de Barber en 2012, coproduit par l’Opéra de Metz (2014). Suivent les mises en scène de Zanetto de Mascagni et Abu Hassan de Weber en 2013 et The Consul de Menotti en 2014, repris au Théâtre de l’Athénée.

Pour le théâtre, elle met en scène L’Infusion de Pauline Sales en 2012, Une femme seule de Dario Fo, Franca Rame en 2015 à la Manufacture des Abbesses à Paris et Un fruit amer en 2016, d’après des textes de Léonard Vincent. En 2017, elle met en scène Fairy Queen de Purcell au Conservatoire Hector Berlioz à Paris. En 2018, elle collabore avec Katie Mitchell pour La Maladie de la mort de Marguerite Duras aux Bouffes du Nord. Elle prépare actuellement la mise en scène de Médée ou avoir peur des femmes d’après La Péruse et collabore avec le compositeur Petter Eckman sur la création d’un opéra à partir du roman Robert des noms propres d’Amélie Nothomb et avec la compositrice Virginia Guastella sur Sounds of silence.

Elle a été artiste en résidence au Théâtre d’Herblay dans le Val d’Oise, où elle a créé quatre productions d’opéra, au Théâtre de l’Usine à Eragny-sur-Oise, puis à La Maison du Comédien - Maria Casarès en Charente.

Source : site de l’Opéra national du Rhin

Bérénice Collet et le Concert de l'Hostel Dieu :
Talestri
Shopping Cart
Scroll to Top