Talestri, reine des amazones

Talestri, Regina delle amazzoni, opéra en 3 actes (Dresde, 1763)
Musique & texte Maria-Antonia Walpurgis, princesse de Bavière

Bérénice Collet, mise en scène
Franck-Emmanuel Comte, direction musicale
Le Concert de l’Hostel Dieu
Christophe Ouvrard, scénographie / costumes
Alexandre Ursini, création lumières
Stefano Intrieri, chef de chant / diction italienne
Lou Braul, assistante à la mise en scène

Avec :
Emilie Rose Bry (soprano)
Anara Khassenova (soprano)
Anaïs Yvoz (mezzo-soprano)
Iannis Gaussin (ténor)
Joao Cabral (ténor)

Le Concert de l'Hostel Dieu :
Reynier Guerrero, violon
Sayaka Shinoda, violon
Angelina Holzhofer, violon
André Costa, violon
Florian Dantel, violon
Boris Winter, violon
Aurélie Métivier, alto
Sophie Dutoit, alto
Aude Walker-Viry, violoncelle
Nicolas Janot, contrebasse
Théo Suchanek, cors
Alessandro Orlando, cors
Sebastijan Bereta, flûtes traversière
Samuel Casale, flûtes traversière
Maria Raffaele, hautbois
Amélie Boulas, basson
Franck-Emmanuel Comte, direction et clavecin

Chœur :
Apolline Raï-Westphal, soprano
Célia Heulle, mezzo-soprano
Alexia Macbeth, mezzo-soprano
Benjamin Locher, contre-ténor
Yannick Badier, ténor
Ronan Debois, baryton

Chanté en italien surtitré en français.

Talestri, Reine des Amazones met en scène la guerre entre les hommes et les femmes, chez les Amazones qui ont juré la mort des hommes après avoir subi leurs vicissitudes, jusqu’à ce que l’amour s’en mêle, au cœur même de leur Reine, et que la vertu et le courage du prince scythe et de son compagnon ne les incitent à changer leurs lois….

Ce personnage de Talestri (Thalestris en français), reine rationnelle et bienveillante, pourrait ressembler beaucoup à Marie-Antoinette de Bavière. Ici, Maria-Antonia Walpurgis, qui travailla avec son mari sur des réformes politiques, nous montre l’opéra du point de vue des femmes, surtout de Talestri, qui s’affirme comme reine et ne perd pas son pouvoir en se mariant après avoir aboli les lois extrêmes de son royaume pour parvenir à la réconciliation des deux peuples ennemis. La musique, qui signe la bascule entre le baroque et le classique, a une vivacité et un sens dramatique remarquable, avec de nombreux récits accompagnés par l’orchestre et des airs poignants. Bérénice Collet mettra en scène cette « guerre des sexes », avec travestissements théâtraux (l’amoureux déguisé en suivante de la reine) sur travestissements musicaux (les rôles d’homme sont aussi écrits pour des voix aigues), avec outre les couples amoureux, un beau rôle de la grande prêtresse, qui devra faire un travail de pardon sur les offenses qu’elle a subies afin d’accueillir son fils disparu.

Production - Arcal, compagnie nationale de théâtre lyrique et musical
Coproduction - Centre des bords de Marne, Scène conventionnée d'intérêt national - Art et Création du Perreux-sur-Marne.

Soutien en cours : 
Soutiens institutionnels Arcal : Drac Ile-de-France - Ministère de la Culture et de la Communication, Région Île-de-France, Ville de Paris
Soutiens annuels Arcal : Départements de l’Essonne, du Val d’Oise, des Yvelines

Soutiens Concert de l’Hostel Dieu
Les projets du Concert de l’Hostel Dieu sont soutenus par la Ville de Lyon, la Région Auvergne-Rhône-Alpes, DRAC Auvergne-Rhône-Alpes, l’Institut Français, le Bureau Export, la SPEDIDAM, l’ADAMI, et Musique Nouvelle en Liberté.

L’Arcal est membre du syndicat Profedim, du collectif “Futurs composés”, et membre associé de la ROF (Réunion des Opéras de France).

L’Arcal est en résidence de 2020 à 2023 au Centre des Bords de Marne | Le Perreux-sur-Marne.

 

LES 28 & 29 SEPTEMBRE 2021 - 20:30

Centre des Bords de Marnes, Pérreux-sur-Marne

Maria Antonia de Saxe_format paysage

Maria Antonia De Saxe

Maria Antonia Walpurgis Symphorosa est une femme de pouvoir aux multiples facettes. Née princesse bavaroise, électrice de Saxe par son mariage, compositrice et chanteuse, elle est également librettiste recherchée et grande mécène des arts et fait de sa cour « un Versailles à la saxonne ». Mais l’un de ses talents principaux est sans doute celui d’associer l’art et le pouvoir en commanditant ou en composant. L’éclat politique qu’elle apporte à ses œuvres contribue à donner d’elle une image de souveraine éclairée.

Panier
Retour haut de page