Pierre Héritier, baryton

→ Retrouvez Pierre Héritier avec Le Concert de l’Hostel Dieu dans : Pergolesi, Missa romana

Né en Valais (Suisse) dans une famille de musiciens, Pierre Héritier est initié au chant dès son plus jeune âge au sein de la Schola des Petits Chanteurs de Sion. Il intègre ensuite les rangs du chœur Novantiqua et de la Maîtrise de la Cathédrale de Sion (sous la direction de Bernard Héritier), ensembles avec qui il fait ses premières expériences comme soliste et chante notamment une intégrale des cantates de Bach.
C’est dans la classe de Gilles Cachemaille, à Genève, qu’il poursuit sa formation professionnelle de chant. Pendant ses études, il est sélectionné par l’Académie baroque d’Ambronay (2011) et, sous la direction de Sigiswald Kuijken, prend part à la tournée européenne de la Messe en si à un par voix. En outre, il chante à Genève lors d’un concert dirigé par Ton Koopman la Cantate BWV 56 pour basse solo. Il interprète dans des projets d’école les rôles de Guglielmo (Cosi fan tutte, Mozart), ainsi que Harasta/Le Curé/Le Blaireau (La petite renarde rusée, Janacek).

Après ses études, il intègre le Studio de l’Opéra de Lyon et y travaille avec Jean-Paul Fouchécourt de la saison 2013/2014 à la saison 2016/2017 : il chante l’Horloge et le Chat (L’enfant et les sortilèges, Ravel), Mme Madou (Mesdames de la halle, Offenbach), Tom (Jérémy Fisher, Aboulker), Liberto et Littore (L’incoronazione di Poppea, Monteverdi).

En octobre 2017, Pierre remporte le 1er Prix Homme du Concours international de chant lyrique de Vivonne.

Ses engagements sur scène l’amènent à chanter les rôles mozartiens (Il Conte Almaviva, Papageno et Don Giovanni), Junius (The rape of Lucretia, Britten), Melisso (Alcina, Haendel), et plus récemment Lord Cockburn (Fra Diavolo, Auber) à Zurich. En juin/juillet 2019, il rencontre un vif succès en interprétant le Duc de Rodomont dans Les Chevaliers de la table ronde (Hervé) avec l’Opéra de Lausanne.