Ilektra Platiopoulou, mezzo-soprano

concert-hostel-dieu-PLATIOPOULOU-Ilektra-mezzo-credit-Brigitte-Fässler
  • Études : Neo Conservatory de Salonique, Schola Cantorum de Bâle
  • Demi-finaliste du Concours Cesti à Innsbruck (Autriche) en 2009
  • Interprète Monteverdi, Rameau, Haendel, Scarlatti, Mozart, De Falla, Ravel…
  • Interprète le rôle de Lucilla (La Scala di Seta de G. Rossini) à l’Académie du Festival d’art lyrique d’Aix en Provence.

Ilektra Platiopoulou commence le chant au Neo Conservatory de Salonique, puis fait ses débuts professionnels à l’Opéra, avec le rôle de Gretel, dans Hansel et Gretel d’Humperdinck. Elle est ensuite admise, en 2004, à la Schola Cantorum de Bâle auprès de R. Dominguez et A. Scholl. Son cursus dans le département de musique ancienne lui permet de travailler avec des professeurs tels qu’E. Tubb, A. Marcon, A. Rooley, R. Lutz… Elle reçoit son master de musique ancienne en 2009 puis l’année suivante, intègre la classe de M. Boone à l’Académie Musicale de Bâle afin d’approfondir ses compétences techniques et sa connaissance du répertoire vocal. Elle est également, la même année, demi-finaliste du Concours Cesti à Innsbruck (Autriche).

À l’opéra, elle chante le rôle de Virtu dans Le couronnement de Poppée de C. Monteverdi à l’Opéra national d’Athènes et les rôles de l’Amour et Phrygienne dans Dardanus de J.-P. Rameau à Liverpool et Limerick. Sous la direction d’Andrea Marcon, elle chante le rôle d’Apollon dans la cantate Il Parnasso in Festa de G. F. Haendel, ainsi qu’Elvida dans l’opéra d’A. Scarlatti Penelope la Casta mis en scène par Manfred Weiss.

En 2013, elle donne un récital des Chansons Espagnoles de Manuel De Falla, avec l’Orchestre national de Bâle, puis effectue une tournée d’un mois au Japon en tant que soliste.

L’année 2014 marque un tournant dans sa carrière avec notamment son premier rôle-titre dans L’Enfant et les Sortilèges de M. Ravel à l’Opéra national de Bâle. Cette même année elle est également sélectionnée pour interpréter le rôle de Lucilla (La Scala di Seta de G. Rossini) dans le cadre de la Résidence Rossini de la prestigieuse Académie du Festival d’art lyrique d’Aix en Provence. De nombreux récitals en soliste avec le pianiste Edward Rushton, plusieurs concerts avec Le Concert de l’Hostel Dieu et avec l’Ensemble Agamemnon complètent cette année.