Anthea Pichanick

Anthea Pichanick 2018-06-15T10:37:16+00:00
concert-hostel-dieu-PICHANIK-Anthea-contralto-credit-Jean-Combier

Anthea Pichanick, contralto

  • Études : ENM de Villeurbanne, CNSM de Genève, puis de Lyon
    Studied at National music school in Villeurbanne, National conservatoire in Geneva and Lyon

  • Erasmus : Conservatoire de Florence
    Exchange program with Firenze conservatoire

  • Chante avec : Les Accents et Le Concert Spirituel, Les Musiciens du Louvre, Les Siècles,
    Performs with Les Accents ensemble, Le Concert Spirituel, Les Musiciens du Louvre and Les Siècles

  • Prix : 3ème prix au concours de Froville et demi-finaliste Concours d’Opéra de Monserrat Caballé. En 2016, elle remporte le 1er prix du concours international de chant baroque d’Innsbruck en Autriche
    Prizes : 3rd place at concours international de chant baroque in Froville, semi-finalist at  Monserrat Caballé opera’s competition. In 2016 she won the international baroque singing competition in Innsbruck, Austria

La contralto française Anthea Pichanick est lauréate du 1er prix du Concours international d’opéra baroque Antonio Cesti d’Innsbruck en 2015 et lauréate du 3e Prix du Concours international de chant baroque de Froville en 2014. Elle est également demi-finaliste du Concours Montserrat Caballé.

Suite à sa victoire au Concours Cesti, elle est invitée à se produire en récital avec l’ensemble L’Astrée au Konzerthaus de Vienne. Quelques mois plus tard, durant l’été 2015, elle est remarquée au Festival international d’opéra baroque et romantique de Beaune dans le rôle d’Asteria du Tamerlano de Vivaldi, avec l’ensemble Les Accents dirigé par le violoniste Thibault Noally.

La saison 2016/2017 la voit cultiver l’éclectisme. Ainsi, en décembre 2016, au Théâtre des Champs Élysées, elle chante The Messiah de Händel aux côtés de Sandrine Piau avec Le Concert Spirituel sous la direction d’Hervé Niquet. On l’entend quelques mois plus tard dans le rôle de l’une des Servantes d’Elektra de Strauss à l’Opéra de Lyon sous la baguette d’Hartmut Haenchen. Ses relations privilégiées avec Les Accents se confirment avec la reprise de Tamerlano de Vivaldi à Dortmund en Allemagne, un récital Vivaldi au Théâtre Grévin à Paris en juin 2017 puis le rôle-titre de Mitridate d’Alessandro Scarlatti de nouveau au Festival de Beaune. Citons aussi le Stabat Mater de Pergolesi avec Le Poème Harmonique et Vincent Dumestre, aux côtés de Julia Lezhneva, à Cracovie.

La saison 2017/2018 est tout aussi intense : Requiem de Mozart à La Seine Musicale de Boulogne- Billancourt avec Les Musiciens du Louvre dirigé par Marc Minkowski, mise en scène par Bartabas ; Israel in Egypt de Händel avec Les Cris de Paris et Les Siècles au Festival Cervantino au Mexique ; The Messiah avec l’Orchestre symphonique des Baléares dirigé par Pablo Mielgo ; un récital Vivaldi avec Le Concert Spirituel à l’Oratoire du Louvre.

À venir : le rôle de Zulma dans L’Italiana in Algeri de Rossini à l’Opéra de Nancy sous la direction de Giuseppe Grazioli et dans une mise en scène de David Hermann, puis au Festival de Beaune sous la direction de Jean-Christophe Spinosi. À l’automne 2017 a été publié par Alpha Classics l’enregistrement du Messiah avec Le Concert Spirituel et Hervé Niquet, dont la distribution comprend Sandrine Piau, Katherine Watson, Rupert Charlesworth et Andreas Wolf.

Anthea Pichanick a débuté son parcours musical en étudiant le violon à Aix-en-Provence. Après avoir obtenu son diplôme en musicologie à l’Université de Lyon, elle se spécialise dans le chant à la Haute École de Musique de Genève ainsi qu’en Italie. Elle poursuit sa formation au CNSMD de Lyon où elle obtient son diplôme en chant classique en 2013. Elle étudie aujourd’hui avec Susan McCullough en Angleterre.