Adrien Carré, violon

  • Études : Conservatoire de Rennes, CNSMD de Lyon
  • Se produit avec Insula orchestra, Gli Angeli Genève, Les Ambassadeurs, Les Surprises , Le Banquet Céleste…

  • 2011-2013 : enseignement du violon baroque au conservatoire de Toulon
  • 2014 : soutien de la SPEDIDAM pour l’acquisition d’une copie du Stradivarius « Lady Blunt », réalisée par Arnaud Giral

Initié dès son plus jeune âge au violon, Adrien Carré s’oriente vers le répertoire de la musique ancienne grâce à sa rencontre avec Nadine Bodiguel et Pascal Dubreuil au conservatoire de Rennes. Il y obtient en 2008 un Diplôme d’études musicales (DEM) en violon baroque ainsi qu’en musique de chambre. Il intègre la même année la classe d’Odile Edouard au CNSMD de Lyon où il approfondit sa recherche d’une pratique historique jusqu’à l’obtention en 2013 d’un Master mention Très-Bien à l’unanimité.

Adrien Carré joue régulièrement avec Insula orchestra, orchestre classique sur instruments d’époques, qu’il intègre lors de sa création en 2012 par Laurence Equilbey.

Depuis 2011, il joue régulièrement avec Les Arts Florissants sous la direction de William Christie (Jephta de Haendel, inauguration de la Philharmonie de Paris… ), de Paul Agnew (Platée de Rameau) et de Jonathan Cohen (Airs et danses de Rameau).

Il travaille à plusieurs reprises avec Les Arts Florissants sous la direction de William Christie (Jephta de Haendel, inauguration de la Philharmonie de Paris), de Paul Agnew (Platée) et de Jonathan Cohen (Airs et danses de Rameau).

Adrien Carré se produit également en plus petits effectifs en France et à l’étranger avec Gli Angeli Genève (Stephan MacLeod), Les Ambassadeurs (Alexis Kossenko) Le Banquet Céleste (Damien Guillon), Cantatio (John Duxbury), Le Concert de l’Hostel Dieu (Franck-Emmanuel Comte) ou encore Les Surprises (Louis-Noël Bestion de Camboulas).

Persuadé que la musique repose avant tout sur l’échange et le partage, il s’investit de 2011 à 2013 dans l’enseignement du violon baroque au conservatoire de Toulon.

Suite à son mémoire de Master sur la facture des cordes, la tension égale et le cordage historique, Adrien Carré reçoit en 2014 le soutien de la SPEDIDAM pour l’acquisition d’une copie du Stradivarius « Lady Blunt », réalisée par Arnaud Giral.